797877
767574
737271
706968
676665
646362
616059
585756
555453
525150
494847
464544
434241
403938
373635
343332
313029
282726
252423
222120
191817
161514
131211
1098
765
432
1




Licence Creative Commons
 Télécharger en PDF 

 Télécharger en PDF 

Mots clé : Journée de la femme. Jugement procès. Pape François. Église. Indépendantisme catalan. Maternité
   

Hebdomadaire républicain politique/satirique de Catalogne

19 mars 2019

VIGNETTE 1.
Quand l’homme se reconnaît dans son incapacité intellectuelle, morale et sentimentale, il remercie les femmes. C’est la vengeance à sa misère. C’est ce qu’il se passe avec Trump et compagnie. Ils utilisent la force pour masquer leur propre et honteuse impuissance.
1.- La maternité est le premier oppresseur des femmes. L’obligation de se marier pour devenir mère les conditionne bien avant d’enfanter. Elle coupe leurs aspirations, elle l’oblige depuis toute petite à jouer aux poupées, l’éloigne de l’école, l’alimente dans la conformité et, à la fin, l’oblige à se marier avec n’importe quel idiot pour avoir un enfant dont elle devra s’occuper pratiquement seule. Mauvaise affaire.

VIGNETTE 2.
Le pape François, décidé à s’occuper des péchés du Vatican pense à changer de sexe et se convertir en première Papesse. Il faut juste qu’on ne le tue pas avant.
2.- Quand l’église sera dirigée par les femmes, les filles subiront-elles des abus sexuels?

VIGNETTE 3.
L’égalité hommes-femmes se retrouve dans la misère, la faim, les maladies et les prisons. Les indépendantistes catalans le savent.

3.- Les tribunaux espagnols sont absolument paritaires. Ça leur est bien égal d’accuser des hommes ou des femmes, l’unique critère pour les accuser est qu’ils soient innocents... et si plus est, indépendantistes catalans.

TITRE DEUXIÈME PAGE : LA JOURNÉE DE LA FEMMES ET AUTRES CONTES CHINOIS

VIGNETTE 4.
Nouveau dictionnaire de la justice: se foutre des ordres du gouvernement, c’est du “tumulte”.

VIGNETTE 5.
Nouvelle loi de physique: Le policier qui frappe les votants est celui qui subit la violence.

VIGNETTE 6.
Nouvelle loi pédiatrique: les enfants peuvent être des armes de destruction massive.

4. 5. 6.- La “conjure de Mars – connu aussi sous le nom de procès à l’indépendantisme catalan- est une sorte de version pathologique des aventures de Pickwick. Des menteurs compulsifs qui finissent par croire leurs propres mensonges.
Toutefois, et à mesure de l’évolution du procès, l’obsession juridique est de plus en plus grave et évidente. Le déguisement européen s’effrite et surgit le spectre de l’hispanisme le plus pourri. À la fin, il faudra écrire un nouveau livre. Nous n’en connaissons pas encore l’auteur mais le titre sera: “Eloge de l’infamie”. De fait, tout est littérature.

VIGNETTE 7.
La stupidité humaine est le seul concept qui se rapproche de l’infini. Le cynisme aussi.
7.- Triste réalité: Une femme aux abois, au bord du suicide, dans une crise d’angoisse, demande l’attention de son mari. Celui-ci, après l’avoir écouté et, forcement, sans rien comprendre, lui propose de lui refaire une nouvelle cuisine. Amen.

VIGNETTE 8.
Le nazisme calomnie les juifs, le franquisme les catalans, le stalinisme ses camarades… et l’homme calomnie la femme. C’est la dramatique histoire du plus fort.

8.- Bien avant d’abuser des enfants l’église avait déjà violé le sexe féminin dans sa totalité. Démon, pomme, Eve. Une véritable couardise qui attribue le péché originel à la femme. La honte éternelle mais qui sera pour les saints docteurs de l’église.

VIGNETTE 9.
Certainement aucun homme qui a une bonne dose de testostérone ne comprendra cette blague.
9.-La nature est savante. C’est pour ça que les femmes touchent moins que les hommes. Si un jour il y avait la parité salariale le monde serait un désert. La femme ne peut supporter autant de frigidité intellectuelle masculine.

VIGNETTE 10.
Les forces vives de la démocratie espagnole empoisonnent la flèche avec leurs mensonges.

VIGNETTE 11.
Les forces vives de la police espagnole empoisonnent la flèche avec leurs mensonges.

VIGNETTE 12.
L’indépendance catalane ressuscitera le troisième jour. Et le mensonge mourra.

10. 11. i 12.- Il y a deux manières de voir le monde. Depuis la réalité qui est une merde ou depuis le rêve. Le pouvoir travaille la réalité, le peuple repose dans le rêve. Ce que le pouvoir ne comprendra jamais c’est que les rêves deviennent toujours, toujours et toujours, réalité.